Cuisine réunionnaise

Les plats les plus typiques de l’île de la Réunion

Haute en couleur, la cuisine créole est née du métissage de sa population, de sa culture et de sa langue. Ici s’associent les cultures culinaires indiennes, chinoises, françaises et malgaches pour donner naissance à la cuisine créole. Comme dans les autres îles de l’océan indien, le riz reste la base de l’alimentation.

Les plats typiques de la Réunion

Empreinte de l’influence de la cuisine indienne, le cari est le repas le plus classique à la Réunion. Il s’agit en fait d’un plat de viande, de poulet ou de poisson préparée avec des oignons, des tomates, de l’ail et autres épices. Il est souvent servi avec des « grains », c’est-à-dire des haricots ou de lentille et de la sauce rougail pour accompagner le riz. Tous ces plats sont servis dans un ordre précis : le riz est servi en premier, puis viennent les grains. Ensuite, on recouvre tout cela du cari et la sauce rougail ou le piment confit en petite quantité vient sur le bord de l’assiette.

Les Réunionnais aiment pique-niques tous les dimanches. Ils envahissent alors les aires de pique-nique et préparent souvent le cari au feu de bois. Il est bon de souligner ici qu’il existe deux types de rougails. Il y a la sauce pimenté et puis la sauce similaire au cari mais avec des épices légèrement différents. Il n’est donc pas rare d’entendre parler de rougail poulet et cari poulet. En fait, les caris et les rougails se déclinent à l’infini. Cela dit, force est de constater que le rougail saucisses et le cari poulet sont définitivement les plus courants. Bien sûr, il en existe d’autres variétés. Voici quelques exemples :

  • Cari bœuf
  • Cari bichique
  • Cari zourite
  • Cari porc
  • Cari pied de porc
  • Cari camaron

Outre les caris et rougails divers, les civets sont également présents dans la cuisine réunionnaise. Ils sont généralment préparés à base de canard, tangue, zourites ou encore de lapin. Les plats d’origine indienne comme le cabri ou le coq massalé et le briani sont fortement présent sur la table des Réunionnais. Idem pour les shop suey chinois et les grillades.

Les amuses-bouches typiquement réunionnais

Au détour d’une balade en ville, on peut facilement croiser des camions bar proposant des bouchons, de samoussas ou encore de bonbons piments. Alors quelques explications :

  • Bouchons : ce sont des boulettes de viandes (de bœuf, porc ou poulet) ou encore des fruits de mer entourée d’une pâte de riz et cuites à la vapeur.
  • Samoussas : ce sont des beignets en forme de triangle et farcis de viande, de fromage ou de poisson. Ils peuvent être agrémentés d’un piment.
  • Bonbons piments : ce sont des beignets de piments tout simplement.