Cuisine réunionnaise

Comment réussir son rhum arrangé

Comme bon nombre de visiteurs qui séjournent dans l’île de la Réunion, vous avez envie de concocter vos propres rhums arrangés ? Voici quelques conseils.

Quel rhum utiliser ?

Le rhum blanc agricole et le rhum traditionnel sont les plus utilisés. Pour le degré, vous pouvez aller de 50° à 40°, quoique les rhums forts soient les plus appréciés. Ceci dit, choisissez toujours un rhum blanc sans arôme spécifique pour ne pas altérer le résultat que vous recherchez.

Avec quels fruits « arranger » votre rhum ?

Vous pouvez utiliser toutes sortes de fruits, frais ou en conserve, confits et confiture. Cependant, pour avoir un bon résultat à la fois esthétique et gustatif, les fruits frais sont plus recommandés. Ils doivent cependant être bien mûrs pour vous permettre de profiter de leurs arômes au maximum. Les fruits les plus utiliser pour fabriquer un rhum arrangé sont les bananes, les ananas, les oranges, les mangues, les litchis, etc. En ce qui concerne la quantité, utilisez si possible le même volume de fruits que de rhum.

Et les épices ?

Dans la composition des rhums arrangés, la cannelle et la vanille sont les plus utilisés. Pourtant, votre choix ne doit pas se limiter à ces deux ingrédients. Vous pouvez ajouter à votre rhum d’autres épices aussi excellents comme la menthe, le bois bandé, l’anis étoilé, les feuilles d’agrumes, le piment et le café.

Voici un petit conseil si vous utilisez la vanille pour arranger votre rhum. La vanille se diffuse lentement, donc pensez à couper les gousses en deux et dans le sens de la longueur avant de les plonger dans votre rhum. Ce procédé permet d’accélérer le processus.

  • Faut-il ajouter du sucre ? : le sucre est chaudement recommandé dans la fabrication d’un rhum arrangé. Il favorise en effet l’exhalation des arômes et adoucit la saveur du rhum arrangé. Les doses à utiliser varient selon votre goût. Attention, si vous utilisez des fruits en conserve ou des fruits confits, prenez en compte le taux de sucre déjà contenus dans ces ingrédients. Ajoutez donc moins de sucre. En moyenne, le taux de sucre utilisé dans la composition d’un rhum arrangé se situe entre 10 et 20 % du volume de ce rhum. Ceci dit, n’hésitez pas à ajouter un peu de sucre si vous le jugez nécessaire lorsque vous goûtez votre rhum.
  • Combien de temps patienter ? : la durée de macération dépend selon les ingrédients choisis. Armez-vous donc de patience et goûtez votre rhum régulièrement. En général, la durée minimale est de trois mois.